L’homme a toujours attribué à certains fruits une valeur symbolique depuis l’Antiquité. L’un de ses fruits est la pomme. En effet, cette dernière a de nombreuses significations complexes. Au fil du temps, la pomme a tant bien que mal pris une signification différente en fonction des traditions, des croyances populaires et religieuses. On peut citer parmi ces croyances : la croyance musulmane, romaine et évangélique. Dans cet article, nous aborderons les différentes interprétations de pomme et le symbolisme de ce fruit à travers les âges. Quelle est la valeur de la pomme en fonction des différentes traditions et religions? Quel est le symbolisme de ce fruit ? Ce sont autant de questions auxquelles nous apporterons des réponses dans la suite de cet article.

Pomme : Quelle est la valeur attribuée au fruit dans les différentes traditions et religions ?

La pomme est avant tout un fruit issu d’un arbre communément appelé le pommier. Elle est de forme ronde et peut avoir des couleurs différentes. En effet, la pomme incarne un présent divin. De par sa forme ronde, elle inspire la perfection et la beauté. Ainsi, plusieurs traditions ont attribué à la pomme des significations bien distinctes et particulières.

Dans les textes bibliques

On considère la pomme comme la représentation du paradis, elle marque donc la joie. Les églises chrétiennes ont une vision plus controversée de ce fruit. En effet, au commencement, la pomme fut l’instrument utilisé par l’homme pour accomplir la faute originelle. Dans la tradition de l’occident, surtout dans l’église catholique, protestante et évangélique on considère ce fruit comme marque de péché originel et de tentation car Dieu a interdit d’en manger. Ceci car ce lui qui en mange pourra séparer le bien du mal.

Dans la tradition juive

On l’utilisait pendant les diners de Noël pour garantir la prospérité pendant une nouvelle année. Avalon, île divine des peuples celtes a été nommé en s’inspirant de la pomme.

Par ailleurs, dans la tradition des Slaves, on considère la pomme comme un symbole de prospérité. En Chine, on l’associe à la tranquillité. Elle est aussi associer à la vie éternelle ou la jeunesse éternelle. Dans la tradition balte, on la considère comme symbole du soleil couchant. De plus, elle est considérée comme l’incarnation de Saule, une divinité balte. En effet, on lie plusieurs pratiques amoureuses à ce fruit. Ainsi, la pomme était un symbole de fertilité dans la Grèce antique.

Dans les cérémonies de mariage, les mariés devaient consommer une pomme pour favoriser leur fertilité. De plus, on dit quelle pouvait stimuler les sentiments amoureux. À cet égard, il fallait placer une note portant le nom de l’être aimé en sont saint dès quelle est coupée en deux. Ensuite, il faut l’exposer au soleil. Pendant quelle ratatinait, l’élu ressentira des sentiments pour vous.

Pomme : Quel est le symbolisme de ce fruit en fonction des différentes approches ?

La pomme a plusieurs significations symboliques en fonction des contextes dans lesquels elle est utilisée. Ainsi, nous aborderons dans cette partie les différentes significations symboliques de la pomme.

Symbolisme de la pomme à travers les proverbes

Les proverbes sont des normes, des maximes, des dictons, des conseils liés à la sagesse populaire. En effet, les proverbes sont une représentation globale des traditions, des événements liés au climat, des coutumes de la vie du bon sens des anciens et aussi de l’alimentation. Ainsi, la pomme qui fait partie de certains de ces proverbes et qui nourrit ces derniers depuis la période du paléolithique ne peut pas rester en marge de ces énonciations. Voici quelques exemples de ces proverbes :

  • Une pomme par jour éloigne le médecin ;
  • La pomme vermillon cache le ver ;
  • Mieux vaut manger du poisson que des pommes faites dans une mauvaise terre ;
  • La pomme a le même goût que l’arbre ;
  • Une mauvaise pomme en gâche cent ;
  • Il vaut mieux que la pomme tombe que l’arbre ;
  • Même les pommes rouges ont des vers ;
  • Chaque pomme a son ver ;
  • La pomme ne tombe pas loin de l’arbre ;
  • Tout le monde a souffert pour une pomme

Symbolisme de la pomme à travers les légendes et les mythes

L’autre moitié de la pomme

Ce dicton vient du philosophe Platon. En effet, selon ce mythe, seuls des individus parfaits existaient. Ainsi, pour punir ces derniers pour leur jalousie, le dieu grec Zeus les coupait comme une pomme. Ainsi, ils étaient condamnés à rechercher leur moitié.

Ève et la pomme, fruit défendu

Selon la croyance chrétienne ou la foi chrétienne, Adam le premier homme et Eve ont été persécutés et chassés du paradis, car ils ont consommé une pomme ignorant la parole de Dieu.

Hercule et les pommes d’or

L’un des célèbres travaux d’Hercule était de s’emparer des pommes d’or protégées du jardin des Hespérides.

La pomme d’or et Paris

Paris a été sollicité afin d’identifier la déesse la plus belle de l’Olympe. Il fit le choix d’Aphrodite et comme prix lui offre une pomme d’or. Cette action a provoqué la colère des déesses Athéna et Héra jusqu’à conduire à la Grande Guerre de Troie. Cet évènement a changé le statut de celle ci qui est alors considéré maintenant comme la « pomme de discorde ».

Les anciens Grecs et la pomme

Les anciens Grecs considéraient la pomme comme étant le symbole des désirs sexuels et de l’amour. Ce symbole était associé à Aphrodite, déesse de l’amour. En effet, on pensait qu’un homme avouait ses sentiments à une fille en lui lançant le fruit du genre malus. Si la fille l’attrape alors les sentiments étaient réciproques. De plus, on considère la ce fruit comme symbole d’abondance et de fertilité. Dans la mythologie grecque, la mariée devait manger une pomme pendant la nuit de ces noces. Ceci pour garantir l’abondance dans le mariage, le désir et la fertilité de la progéniture.

Par ailleurs, l’histoire de la guerre de trois fait partie des histoires mythologiques les plus célèbres. En effet, Eris, la déesse de la discorde n’était pas contente d’avoir été écartée du mariage de Pélée. Il en est de même pour celui de l‘une des déesses de la mer Thétis. En colère, Eris souhaitait créer de la discorde entre les dieux. Pour cela, elle jeta une pomme d’or sur la table des festivités. Elle affirma ensuite qu’elle reviendrait à la plus belle des déesses.

Ainsi, Héra, Aphrodite et Athéna réclamèrent la pomme d’or. Alors, Paris fut désigné par Zeus pour faire le choix. Paris reçu des promesses de pouvoir d’Héra, de richesse d’Athéna et Aphrodite promit la plus belle femme du monde. Paris fit le choix d’Aphrodite qui lui promit en retour Hélène de Sparte. Ce fut le déclencheur ayant conduit à la guerre de trois. Le fruit fut alors à la base de la guerre, mais elle est aussi devenue le symbole d’Aphrodite, déesse de l’amour.

La Bible et le fruit défendu

La pomme est très célèbre dans la tradition chrétienne. Elle est connue comme le fruit défendu issu de l’arbre de la connaissance. Il s’agit d’une représentation de la désobéissance, la luxure, des désirs sexuels et des plaisirs naturels. En effet, ce fruit est l’instrument utilisé par Satan pour tenter Ève et Adam. Cette action a entrainé leur expulsion du jardin d’Eden et leur persécution.

En effet, dans l’ancien-testament, la Genèse décrit à travers ses versets, qu’Ève et Adam avaient tout à leur disposition pour vivre de manière confortable dans le jardin d’Eden. Toutefois, ils devaient juste respecter une règle importante érigée par Dieu. La règle était de ne pas toucher au fruit de l’arbre défendu. Ève n’a pas respecté cette règle, se fait duper par le diable prenant la forme du serpent. Ce dernier convint Ève de manger la pomme interdite et plus encore elle persuade Adam aussi d’en consommer. En effet, il existe plusieurs interprétations différentes de cette histoire.

La pomme, fruit défendu représente le désir sexuel et aussi l’amour. Adam a eu confiance en Ève et l’amour est né entre les deux. Ceci explique pourquoi il se laisse aller à la séduction et à la tentation de Ève. Par ailleurs, il faut noter que chez les Grecs ça se passe différemment. En effet, ce sont les hommes qui donnent aux femmes la pomme pour qu’elles en mangent pendant la nuit des noces.

Le paganisme et la pomme

La pomme représente pour le paganisme un symbole de connaissance, de fertilité, d’amour et d’abondance. On l’associe à Aphrodite et aussi aux divinités de la fertilité. On considère le pommier comme l’arbre représentant la connaissance. Ainsi, beaucoup de personnes en plantent comme sanctuaire pour les déesses et aussi pour leur fruit. De plus, on pense qu’elle est l’un des plus généreux fruits que nous avons sur la terre.

En effet, on peut, utiliser ces fruits pour de nombreux rituels et aussi pour les intentions : pour honorer les déesses de la fertilité et de l’amour, pour une demande d’abondance, un rituel d’amour. On peut aussi utiliser l’écorce ou les pépins broyés comme encens. On peut aussi utiliser les pelures du fruit pour des rituels. Le jus produit par la pomme peut se boire dans une coupe rituelle.

Par ailleurs, selon certaines croyances (païens, romains, perse et autres), vous pouvez trouver la toute première lettre du nom de l’être aimé. Pour cela, il faut utiliser un couteau pour peler le fruit en veillant à le garder en un morceau dans les mains aussi longtemps que vous pouvez. Si le morceau est brisé, vous allez jeter ce dernier par terre et regarder à quelle lettre de l’alphabet il ressemble le plus. En outre, pendant que vous pelez le fruit, vous serez en train de réciter les lettres de l’alphabet. Lorsque le morceau se casse, alors considérez la lettre du moment comme étant la première du nom de votre amour.

Pomme : Les raisons qui ont engendré une telle mauvaise réputation du fruit chez les chrétiens

Au commencement du rapport étroit existant entre le mal et la pomme, il pourrait y avoir une traduction inexacte du terme malum. En effet, plusieurs chrétiens ont utilisé pendant des siècles le latin. Or, le mot malum a deux différentes significations en latin “pommé“ et “mal“. Ainsi, les artistes dans le Moyen-Age voyaient le fruit comme la représentation idéale du fruit défendu. C’est le cas surtout lorsqu’ils voulaient faire la représentation de la toute première femme ayant pris le fruit interdit.

Aujourd’hui dans l’imagination collective des croyants, on associe la pomme au péché commis par Adam et Ève. En effet, cette association se retrouve enracinée dans la linguistique courante des peuples chrétiens. Par ailleurs, comme déjà mentionné, la saveur tentante et douce de cette fruit a amené à l’associer au péché de la séduction. Ceci aussi en raison de la confusion existant entre les termes malum et malus. Pour cela, dans la tradition baroque, on représente la mort sous forme d’un squelette tenant en main une pomme. Cela traduisait ainsi le prix du péché originel : la mort.

La pomme au milieu de la sphère profane pour sa forme représente un symbole de type cosmique. En effet, on a remarqué sur plusieurs tableaux que les rois et empereurs la tiennent en plus d’un spectre. Elle représente le monde. Pendant l’époque chrétienne, la croix a pris sa place.