LIVRAISON GRATUITE* et 3 articles achetés 1 offert

0

Votre panier est vide

Feuille de Lotus
07-09-2020

Feuille de Lotus et Effet Lotus

16 minutes de lecture 0 Commentaires

Vous vous demandez peut-être comment le lotus peut flotter sur l’eau ? Êtes-vous curieux de savoir quelles spécificités possèdent cette plante majestueuse ?

Si comme nous, vous vous intéressez à cette plante, alors cet article va vous intéresser.

Le lotus est une plante aquatique qui flotte sur l’eau. Sa particularité hydrofuge permet à la feuille de lotus de supporter sa fleur et ses graines sur l’eau. Elle est aperçue dans un marais ou dans un étang. De plus, cette plante possède des particularités qui permettent d’intervenir sur le plan médical. Cette plante médicinale peut être préparée en infusion, pour ses bienfaits thérapeutiques et relaxants. 

Cet article va vous faire découvrir :

  • Comment des herbes et des plantes peuvent être hydrofuges
  • Les phénomènes microscopiques qui font de la surface de la feuille un imperméable à l’eau 
  • Comment les chercheurs ont utilisé cette particularité à flotter pour concevoir des matériaux identiques

C'est partit !

Tenture Fleur de Lotus

Hydrofuge est le terme que l’on donne généralement aux matériaux qui ne laissent passer l’eau similaires aux sachets plastiques. En principe, les produits hydrofuges sont utilisés dans la pharmacie et le traitement de certaines affections de la peau grâce à des propriétés.

En effet, les pharmaciens modernes se tournent vers la nature pour leurs principes actifs mais aussi pour la manufacture de certains produits hydrofuges, c’est là où intervient les thés et infusions lotus.

Nous savons tous que, le lotus flotte sur l’eau. L’étude de cette propriété a alerté les scientifiques de l’usage du feuillage à l’encontre de l’eau.

Ci-dessous nous allons essayer d’être un peu explicite sur le sujet en vous indiquant pourquoi et comment intervient les feuilles. Ensuite, nous étudierons en détails les propriétés physiques et statiques de la plante médicinale.

Le lotus : des utilisations infinies

feuille de lotus

Au-delà de sa beauté de sa fleur, le lotus nous apporte plusieurs bienfaits  et ce dans plusieurs domaines.

De la médecine douce à la biochimie, le lotus est une plante aux multiples facettes. Vous découvrirez dans ce blog les différentes manières d’exploiter cette plante. 

La feuille de lotus est aussi utilisée en infusion. En phytothérapie, c’est un des meilleurs traitements qui soit. Pour préparer le thé à base de cette plante, il faut sécher la feuille de lotus, qui est ensuite moulu et incorporé avec un mélange de plantes aromatiques. La feuille de lotus peut être associée à la citronnelle, à la sauge ou bien à camomille pour aromatiser vos thés et tisanes. Cette infusion est diurétique et traite efficacement le rhume et la fièvre. Il est important de laisser infuser pendant quelques minutes avant de boire la tasse d’infusion

Et pour finir, ces propriétés ne se limitent pas contre l’eau mais ont aussi des capacités à soigner des maladies, à guérir certaines affections, ou de teinture. Nous allons donc vous exposer les avantages qu’à ces feuilles sur la santé.

Le lotus en biochimie

Effet Lotus

Vous êtes-vous déjà demandé ce qui rend un matériau hydrophobe comme la fleur de lotus ? Les matériaux hydrophobes peuvent être utiles dans une myriade d'applications, essentiellement partout où vous ne voulez pas que vos affaires soient mouillées. Pour trouver comment concevoir des matériaux aux propriétés hydrophobes améliorées, les scientifiques se sont tournés vers la nature (en particulier la feuille de lotus) pour étudier sa conception intelligente. Les feuilles de lotus sont bien connues pour être super hydrophobes, donc, pas absorbant elles constituent donc une excellente étude de cas. Les interactions électrostatiques, la corrosion, les surfaces polarisées sont autant d’éléments qui rentrent en jeu dans ces notions.

La feuille de lotus est connu pour s’épanouir hors de l’eau (caractère non hydrophile), cette capacité particulière est tout aussi fascinante en biochimie. Le concept d'étude de la conception de la nature et d'utilisation de solutions développées par la nature au cours de milliers d'années est connu sous le nom de bio-mimétisme.

Énergie de surface

Surface

Avant de nous plonger dans "l'effet Lotus" (super hydrophobie par opposition au caractère hydrophile), il est important de comprendre un concept appelé énergie de surface. Imaginez un ensemble infini d'atomes liés entre eux - un morceau de matériau infiniment grand. Si nous devions découper une forme dans ce matériau, nous créerions une surface, et en créant une surface, nous devrions rompre les liens entre les atomes.

Les atomes forment des liens parce que cela leur permet d'exister à un niveau d'énergie plus faible, il faut donc de l'énergie pour rompre ces liens et créer une surface. Cette énergie nécessaire pour rompre les liaisons est appelée énergie de surface. Maintenant que nous avons une compréhension intuitive de l'énergie de surface, regardons une goutte d'eau.

Goutte d'eau

goutte

On devine pourquoi une goutte d'eau formerait une sphère lorsqu'elle est suspendue dans l'espace libre ? Indice : une sphère a la plus petite surface possible pour un volume donné en dehors de l’état gazeux. En prenant la forme d'une sphère, une goutte d'eau peut minimiser son énergie de surface ! Une autre façon pour cette gouttelette d'eau de réduire son énergie de surface est l'interaction interfaciale (lorsque deux surfaces se touchent) avec un autre matériau. Cette deuxième méthode est connue sous le nom de mouillage et peut être représentée mathématiquement par l'équation de Youngs.

Feuille de lotus

Feuille

Examinons maintenant de plus près la feuille de lotus fraîche et étudions les caractéristiques qui donnent lieu à ses propriétés super hydrophobes. 

La surface de la feuille de lotus a une structure hiérarchiquement rugueuse, qui décourage le mouillage. Les tubules sont faits d'une cire qui contient des groupes méthyle non polaires. Des composants qui font que cette partie du lotus devient hydrophobe. Cette cire non polaire insoluble ne favorise pas les interactions avec l'eau (une substance polaire phospholipide). La particularité du lotus consiste à un détachement par rapport aux éléments qui l’entoure tant sur le plan physique que spirituel. 

Pour comprendre pourquoi une structure rugueuse décourage le mouillage, rappelez-vous qu'un matériau tente de minimiser son énergie de surface par des interactions de surface et des configurations géométriques. C’est donc les particularités géométriques des atomes du lotus qui la réduit le contact avec l’eau. Cette réduction du contact avec le milieu aqueux indépendamment des conditions atmosphériques est souvent exploitée dans la fabrication des matières imperméables car cela facilite le séchage. 

Comme quoi, il n’y a pas que dans les thés et les tisanes qu’on utilise la feuille de lotus fraîche.

Structure rugueuse

Rugueux

Cependant, la feuille de lotus pousse ce concept un peu plus loin car ses papilles existent à des hauteurs inégales. Cela diminue encore plus l'adhérence de l'eau à la surface de la feuille, ce qui oblige l'eau à former des perles et à s'écouler facilement.

La cire épicuticulaire, possède des groupes méthyle non polaires (CH3) à la surface qui découragent également les interactions feuille-eau en raison de la nature polaire de l'eau. (N'oubliez pas que les substances semblables se dissolvent comme les substances - c'est pourquoi l'huile non polaire ne se mélange pas avec l'eau polaire). Ces cristaux de cire du lotus sont stabilisés par la liaison hydrogène entre les groupes hydroxyles (OH), ce qui permet à la cire d'avoir une température de fusion plus élevée que la moyenne (90-95 °C).

En résumé, la structure d'une feuille de lotus fraîche présente une conception intelligente qui décourage le mouillage de la surface, à la fois par un revêtement cireux non polaire et une structure rugueuse qui rendent les interactions de surface moins favorables, permettant à l'eau de former des sphères et de rouler facilement sur la feuille.

En étudiant les techniques d'imperméabilisation d'une feuille de lotus, nous pouvons développer des revêtements pour l'électronique afin d'imperméabiliser votre prochain smartphone. Ces mêmes techniques peuvent également être appliquées à d'autres usages. Par exemple, le Dr Bharat Bhushan de l'université d'État de l'Ohio a mis au point un matériau qui "si on le met à l'échelle, on peut potentiellement attraper une marée noire avec un filet". On retrouve encore ici la capacité du lotus à se détacher de son élément et de garder l’intégrité de son élément.

L’effet lotus

Effet Lotus Feuille

L'effet lotus est un phénomène naturel qui a pu être observé à la surface des feuilles de lotus, la partie superficielle, et qui fait référence à la forte déperlance qu'elles présentent. De petites particules de saleté sont collectées par les gouttelettes d'eau elles-mêmes grâce à une structure micro et nanoscopique complexe de la surface, ce qui réduit l'adhérence et la mouillabilité.

À première vue, les feuilles de lotus semblent complètement lisses. Cependant, elles sont recouvertes de nanostructures, formant de minuscules coussins d'air, sur lesquels les liquides s'écoulent sans pénétrer la surface, la laissant ainsi toujours complètement propre.  Cela s'est avéré être une surprise pour les scientifiques travaillant dans ce domaine, car jusqu'à récemment, ils pensaient que seule une surface lisse pouvait être propre.

Ce phénomène naturel a incité les nanotechnologues à mettre au point une technique qui, en utilisant les mêmes nanostructures, forme des revêtements hydrophobes ayant un effet autonettoyant.

Implications de l’effet lotus

Fleur de lotus

La pratique montre que les nano-revêtements inspirés de cette particularité du lotus, sont des produits extrêmement efficaces offrant une protection suffisante et durable. Les matériaux traités sont très peu hydrophiles, apolaires et en même temps protégés contre l'influence négative de l'environnement.

Les surfaces et les textiles de toutes sortes inspirés des molécules du lotus le sont, de plus, ils sont :

  • faciles à entretenir
  • facile à nettoyer 
  • totalement inoffensif pour la peau
  • ne provoquent pas d'allergies

Si l'effet de répulsion s'estompe, c'est probablement dû à la saleté. Dans ce cas, la surface solide ou le matériau textile doit être nettoyé avec un détergent ou un solvant non agressif et abondamment rincé à l'eau. Ensuite, l'effet autonettoyant doit être rétabli. Si le nano revêtement (visible uniquement au microscope) a été endommagé, vous pouvez facilement rétablir l'effet de répulsion au séchage.

L'effet lotus dans les nanotechnologies

Effet lotus nanotechnologie

Le terme "effet lotus" fait référence à la déperlance et à l'autonettoyage, vu en mode graphique comme une goutte qui est maintenue sur une surface au lieu d'être absorbée. L'origine de cette expression est liée à une fleur, connue sous le nom de "fleur de lotus", qui est un mystère scientifique car il n'a pas été possible de découvrir pourquoi elle ne se mouille pas, la membrane du lotus étant imperméable aux gouttelettes qui l’entourent. La caractéristique hydrophobe de la fleur de lotus a été imitée à travers des molécules et des éléments chimiques et autres couches de revêtement doté de peu de mouillabilité, étant l'une des principales tâches de la recherche en nanotechnologie.

L'effet du lotus a été reproduit sur diverses surfaces, comme le bois, le plastique, le verre, le métal et les pierres, y compris les absorbants, les textiles, etc. L'impact de ces réalisations a été totalement bénéfique dans les secteurs des entreprises, des ménages et des particuliers, car il contribue généreusement à prolonger la durée de vie de différents matériaux, à améliorer leur apparence et à éviter des investissements constants dans l'entretien et le nettoyage. Par exemple, une voiture peut être parfaitement protégée au niveau de la carrosserie et du pare-brise, ce qui prolonge sa durée de vie et évite la formation de buée les jours de pluie ; la répulsion des liquides dans les textiles est très utile car elle prévient les taches et allège les incidents gênants tels que le déversement de vin ; les portes et les meubles en bois, entre autres choses.

L'effet lotus a un grand impact, en raison de ses multiples avantages, que maintenant la commercialisation des produits s'est étendue au niveau mondial, faisant de la nanotechnologie l'un des marchés les plus puissants. Dans cette montée prépondérante de la nanotechnologie, plusieurs entreprises proposent une large gamme de produits liés à la nanotechnologie.

Comprendre l'effet lotus

Bulle

Les surfaces superhydrophobes, qui existent depuis des centaines de millions d'années, sont à nouveau à la mode grâce à la nanotechnologie et à l'effet lotus. On sait depuis longtemps que les feuilles de Lotus, une plante aquatique d'origine asiatique, ne se mouillent pas. Par conséquent, l'eau de pluie prend la forme de gouttes sphériques lorsqu'elle entre en contact avec la surface de ses feuilles, ce qui lui permet de glisser librement en emportant toutes les saletés avec elle et en gardant la feuille propre et sèche (solvant), ainsi qu'exempte de colonies bactériennes, bien qu'elle vive dans des eaux polluées. Cet effet "autonettoyant", appelé effet Lotus, se retrouve également chez d'autres espèces de plantes, d'oiseaux et d'insectes.

Les feuilles de lotus, toujours propres, flottent au-dessus des eaux sales.

Feuille de lotus nanoparticules

Pour expliquer le comportement superhydrophobe des feuilles de Lotus, les biologistes ont dû étudier la composition chimique et la topographique de celles-ci. En gros, ils ont découvert que les feuilles avaient deux niveaux de structures aux niveaux de ses molécules qui expliquaient ce comportement : un niveau de microstructure (de la taille de microns ou de milliers de millimètres visible uniquement au microscope) constitué de grumeaux de surface et un niveau de nanostructure (de l'ordre du millionième de millimètre) formé de petits poils. Les deux systèmes sont constitués d'un revêtement cireux qui, ensemble, fait que la surface d'une feuille de lotus repousse l'eau et ne se mouille pas (surfaces superhydrophobes).

Ce phénomène particulier, étudié par Dettre et Johnson en 1964, inspiré par la fleur de lotus (nom scientifique du lotus asiatique : Nymphaea nelumbo), représente la capacité de la plante à être super-hydrophobe, c'est-à-dire hydrofuge, et par conséquent autonettoyante, grâce à la géométrie particulière de la surface de la feuille et à un revêtement par une fine couche de cire, qui permet à la pluie d'emporter la saleté qui s'y accumule.

À ce jour, plus de 200 plantes (par exemple le chou-fleur) sont connues pour avoir des caractéristiques similaires à celles du lotus, mais la renommée incontestée de la fleur a conduit les chercheurs à nommer cet effet par son nom. Parmi les plantes dans lesquelles on retrouve les mêmes effets de super-hydrophobie et d'auto-nettoyage, on trouve la capucine, le figuier de Barbarie et l'alchémille. Cet effet se retrouve également sur les ailes de certains insectes.

Importance de l'effet lotus

Lotus

L'importance de l'effet Lotus pour créer des matériaux autonettoyants est évidente, à tel point que les biologistes Neinhuis et Barthlott ont breveté l'idée sous le nom d'"effet Lotus". Depuis lors, l'effet Lotus a été étudié par de nombreux botanistes et physiciens pour mieux comprendre le phénomène et trouver des applications technologiques possibles. Contrairement à l'hydrophobicité (répulsion de l'eau par opposition à l’hydrophilie), qui est une propriété chimique, la super hydrophobicité est une propriété fondamentalement physique. La différence entre les deux propriétés dépend fortement de l'angle de contact entre la surface et l'eau, de sorte que si l'angle de contact se situe entre 90 et 150 degrés, on obtient des propriétés hydrophobes. En revanche, avec un angle de contact supérieur à 150 degrés, cet effet est amplifié et devient une surface impossible à mouiller, ce qui permet d'obtenir des caractéristiques superhydrophobes.

Applications de l'effet Lotus

Tapis de plage

Le Lotus, symbole ancestral de la spiritualité, est aujourd'hui une source d'inspiration pour des applications technologiques innovantes, potentiellement applicables dans d'innombrables secteurs, dont celui du bâtiment, avec la création de toits et de peintures capables de s'auto-nettoyer.

Certaines applications intéressantes de l'effet Lotus pourraient être le développement de peintures qui empêchent la corrosion des matériaux métalliques. Ces peintures ont d'excellentes propriétés physiques et structurelles et la technologie incomparable de l'effet Lotus. Cette technologie a la capacité de s'auto-nettoyer : la saleté se détache avec la pluie et la façade reste propre et sèche pendant longtemps.

En plus d'être utilisées comme de parfaits isolants pour prévenir les dommages aux équipements électriques ou électroniques par contact accidentel avec l'eau. L'effet est utile dans les peintures pour la protection des murs et la protection des espaces publics contre le vandalisme, ainsi que le développement de surfaces antibactériennes.

L'effet lotus et la nanotechnologie

Effet lotus eau

Faisons ensemble un petit voyage qui nous fera découvrir le monde des nanotechnologies. Aujourd'hui, le terme "technologie" désigne la recherche de solutions à des problèmes pratiques par la création d'outils ou de procédures visant à améliorer ou à simplifier un aspect de la vie quotidienne.

En physique, nous entendons par "nanotechnologie" la théorie qui émet l'hypothèse de la possibilité de contrôler la structure de la matière en agissant sur la nature des connexions entre les atomes. On peut donc parler de nanotechnologie lorsqu'on cherche des solutions par l'étude de la structure de la matière en entrant dans le champ de la dimension infinitésimale. Nous utilisons l'échelle du nanomètre pour la mesure des molécules et des atomes. -1 nanomètre correspond à un milliardième de mètre.

Les domaines d'application de la nanotechnologie sont nombreux et vont de la robotique à la médecine, de l'électronique à la construction, du textile à l'optique. C'est de l'observation de la nature et de ses merveilleuses créations "microscopiques" qu'est née l'idée de créer des miroirs basés sur la modulation périodique de l'indice de réfraction pour l'application des télécommunications optiques par l'étude de tous les pigments, ou l'idée de créer des matériaux autonettoyants qui copient la morphologie microscopique de la surface du Lotus, ou l'idée de reproduire la morphologie du tissu de la jambe du Gecko pour la création de matériaux permettant une adhérence parfaite aux surfaces.

Les produits nanotechnologiques sont là pour améliorer les conditions de vie dans nos foyers. Par exemple, les produits nanotechnologiques à base de silicium utilisent des nanoparticules de silicium qui créent des liaisons au niveau moléculaire dans les substrats à base de silicium (par exemple le verre, la céramique, la pierre) qui modifient la structure de surface des substrats pour former une barrière "active" uniforme et respirante, ce qui la rend hydrofuge.

Un autre exemple de la biotechnologie appliquée à cet effet est le Rain Stop : une solution nanotechnologique hydrophobe pour le verre et les pare-brises. Une fois appliqué, le produit garantit une visibilité optimale dans toutes les conditions météorologiques, contribuant ainsi à la sécurité routière.

Une idée évocatrice, née de l'esprit de l'architecte et artiste Luc Schuiten, en observant le Lotus, était de penser à un modèle de ville utopique, avec lequel construire, selon sa définition, les villes végétales, inspirées non seulement par la feuille de lotus, qui pourrait remplacer nos toits grâce à sa forme particulière qui, déjà dans la nature, est capable de canaliser l'eau en créant un système de tuyaux.

Et de réservoirs de collecte des eaux de pluie à l'intérieur du bâtiment idéal ; mais aussi à la même fleur, dont elle propose de copier le système d'ouverture et de fermeture des pétales, qui pourrait permettre de stocker et de gérer le gaz méthane produit par les déchets organiques de la ville et de transformer chaque pétale en un énorme panneau solaire.

La nanotechnologie l'avenir

Feuille de lotus et Fleur

D'autres applications pourraient viser à prévenir la condensation de l'eau et la formation de glace dans les climats extrêmes à la surface des voitures, des bateaux et des avions.

Ce ne sont là que quelques exemples des applications directes possibles de l'effet lotus, mais son application sur les tissus pourrait révolutionner l'industrie textile en permettant de fabriquer des vêtements pour la pluie, des vêtements moins polluants pour le secteur de la santé, des vêtements impossibles à tacher et donc sans nécessité de les laver. Cela pourrait marquer la fin de la machine à laver. Sans aucun doute, la nature et ses quatre milliards d'années d'expérience continuent à inspirer la technologie.

Comme chaque produit a sa propre structure moléculaire, il existe des produits de nanotechnologie spécifiques pour chaque surface qui se lient à la structure du support au niveau moléculaire, créant ainsi un effet de barrière invisible qui le protège de l'action de l'eau, de l'huile, des agents atmosphériques, le préserve de l'usure et facilite le nettoyage.

Lotus Effect propose des produits de nanotechnologie à activité moléculaire et des solutions à haute valeur technologique dans le domaine de la protection, du nettoyage et de l'entretien des supports internes et externes tels que le verre, l'acier inoxydable, la céramique, le bois, le tissu et aussi les briques, les tuiles, la pierre, le ciment ainsi que des dégraissants et des lubrifiants pour les bicyclettes, les motocyclettes et les voitures et aussi des chiffons techniques professionnels.

Ainsi, l'effet lotus est une capacité particulière d'autonettoyage, en raison de la grande répulsion des matériaux pour l'eau, comme c'est le cas des feuilles de la plante fleurie. L'étude réalisée sur la feuille de lotus a inspiré les chercheurs et a conduit à la conception et à la production de substances utiles dans différentes applications technologiques, du secteur des transports à celui du biomédical. Naturellement, nous essayons de reproduire l'effet du lotus dans les peintures, les carreaux, les tissus, les sols et autres surfaces.

En conclusion, nous devrons examiner de plus près ce qui nous entoure et nous laisser inspirer. L'effet Lotus fait référence aux capacités autonettoyantes et hydrofuges extrêmes du Lotus sacré (Nelumbo nucifera), une plante semi-aquatique.

Qu'est-ce qui rend les feuilles de lotus hydrofuges et autonettoyantes

feuille de lotus et effet lotus nanoparticules

L'exploration scientifique de la micro/nanostructure de surface et de la composition chimique des feuilles de lotus a été entreprise pendant de nombreuses années pour tenter de comprendre les fonctions, les structures et les processus par lesquels le lotus est capable de repousser l'eau et de s'autonettoyer par la suite. 

Lorsque l'eau entre en contact avec la feuille de lotus, la goutte d'eau forme une perle sphérique et roule simplement, laissant la surface sèche. Lorsque les perles d'eau roulent, elles ramassent les contaminants tels que les particules solides, les liquides de l'organisme et les contaminants biologiques et les enlèvent de la surface de la feuille. Ce processus permet de garder les feuilles de lotus propres et sèches, même dans les étangs boueux et sales. Les capacités autonettoyantes du Lotus sont la raison pour laquelle il est considéré comme un symbole de pureté dans la culture asiatique depuis plus de 2 000 ans.

Angle de contact avec l'eau

Les recherches ont révélé que pour qu'une surface soit autonettoyante, elle doit être super hydrophobe, avec un angle de contact statique avec l'eau très élevé, supérieur à 160°, et un angle de roulement très faible (l'angle d'inclinaison minimum nécessaire pour qu'une gouttelette roule sur la surface).

La façon dont une goutte d'eau interagit avec une surface solide détermine si elle est classée comme super-hydrophobe, hydrophobe ou hydrophile. Plus l'angle de contact est élevé, plus l'hydrophobie d'une surface est importante. On sait que la surface est hydrophile lorsque l'angle de contact avec l'eau est inférieur à 90°, hydrophobe lorsque l'angle de contact avec l'eau est supérieur à 90° et superhydrophobe lorsque l'angle de contact avec l'eau est supérieur à 150°.

Structure de la surface de la feuille de lotus

Lotus sacré et feuille de lotus

La morphologie de surface de la feuille de lotus joue également un rôle important. Alors que la feuille de lotus peut sembler visuellement avoir une surface lisse, elle est en fait assez rugueuse à l'échelle nanométrique. Des études scientifiques ont découvert que les feuilles de lotus ont des nanostructures à la surface qui sont recouvertes de cristaux de cire hydrophobes épicuticulaires à faible énergie de surface d'environ 1 mm de diamètre. C'est cette double structure de la surface qui est responsable des propriétés super hydrophobes et autonettoyantes de la feuille.

Au cours de millions d'années d'évolution, la nature a perfectionné la conception de la feuille de lotus. L'utilisation de la science des technologies avancées imite précisément les composants chimiques et les micro/nanostructures de surface de la feuille de lotus afin d'obtenir les mêmes capacités super hydrophobes et autonettoyantes pour les applications de la vie réelle.

Essayez la feuille de lotus pour votre bien être

L’effet hydrofuge est une propriété qui peut amener à plusieurs aboutissements comme l’ornement ou le bouillon digestif par exemple. Nous vous avons exposé par la suite, les différentes propriétés médicinales et apaisantes pour le corps humain mais aussi les différentes utilisations de cette feuille en médecine.

Vous savez maintenant, qu’il est possible de boire une infusion de feuille de lotus pour vous apaiser et vous soulager des maladies. L’infusion de feuille de lotus peut être bue sans mélange, mais si vous voulez plus de saveur, vous pouvez y ajouter quelques herbes aromatiques pour donner un goût unique à votre tisane.

Après ce bref passage sur notre article, maintenant, vous avez accès aux différentes structures de la feuille de lotus ainsi que leurs effets sur le rhume. Maintenant, vous savez que le lotus n’est pas qu’une simple plante. Il possède aussi d’autres capacités physiques et antiseptiques qui lui ennoblissent au rang de roi des plantes.

Pour d’autres sujets plus explicites concernant l’herboristerie, restez sur notre blog, nous avons d’autres articles dédiés au lotus, sa graine ainsi que sa fleur, et pour d’autres sujets intéressants, restez sur Royal Lotus. 

C’est justement cela que nous avons promu depuis toujours. Nous dédicaçons complètement notre boutique au lotus pour mettre à votre disposition, différents accessoires et articles consacrés au lotus. N’hésitez plus, venez adopter divers articles de mode, de bien être et des décors maison.

bague fleur de lotus



Voir l'article entier

Dolomite Dévoilons Tous Ses Secrets

22-11-2020 9 minutes de lecture 0 Commentaires

La dolomite est une pierre que l’on retrouve près des zones fortement concentrées en carbonate de calcium et de magnésium. Très connue en raison de son utilisation dans la fabrication de plusieurs matériaux, elle possède aussi des propriétés curatives.
Voir l'article entier
citrine
Citrine Vertus Et Propriétés

21-11-2020 9 minutes de lecture 0 Commentaires

La citrine est une pierre précieuse découverte depuis des milliers d’années. Rare de nos jours, elle continue néanmoins d’être utilisée en raison surtout de ses attributs thérapeutiques
Voir l'article entier
Feng Shui Chambre, Maison Les Secrets Dévoilés

20-11-2020 12 minutes de lecture 0 Commentaires

Le Feng shui marque l’équilibre du monde nature avec notre espace de vie, que ce soit physique ou spirituel. Pour faire court, la position de commandement est le lieu dans une pièce qui est à l’opposé de la porte.
Voir l'article entier

Rejoignez Le Royaume !