Il est très facile de tomber dans l’erreur, de croire que l’on sait tout. Surtout lorsque l’on est dans une bonne posture. Cette attitude est aussi remarquable sur le plan spirituel. Si vous désirez avoir plus d’information sur l’égo spirituel, accrochez-vous à la lecture de cet article.

L’égo spirituel est l’un des masques les plus astucieux. C’est l’utilisation et la consommation de tout ce qui est “spirituel” pour la gratification du moi. Il naît par le besoin de se sentir important, utile aux yeux de plusieurs personnes. Lorsqu’on est atteint de ce syndrome, rien de physique ne paraît plus important.

Pour nous prémunir contre cette attitude, nous vous invitons à découvrir à la lecture de cet article de blog :

  • qu’est-ce que l’égo spirituel ;
  • pourquoi l’égo spirituel existe-t-il ;
  • les causes de l’égo spirituel ;
  • les symptômes de l’égo spirituel ;
  • l’égo spirituel, une nouvelle appréhension ;
  • comment voir la lumière intérieure et non l’obscurité ;
  •  ce qu’il faut savoir sur la fausse spiritualité ;
  • Dieu dans les détails ;
  • comment augmenter votre énergie spirituelle ;
  • ce qu’il faut finalement garder à l’esprit.
Passons rapidement au vif du sujet !
compassion

Qu’est-ce que l’égo spirituel ?

Lorsqu’une personne entame un chemin de réalisation de soi, le concept de soi (égo) devient évident. La disparition du concept de soi se produit quotidiennement en chacun de nous de manière habituelle et involontaire. Mais lorsque la disparition sans retour du concept de soi est évoquée, elle génère l’une des paniques les plus profondes de notre existence.

Notre esprit inconscient nous protège de la douleur à court terme, par une survie automatique, puisque c’est l’objectif principal de notre cerveau d’un point de vue biologique. L’égo n’est pas une entité ni une partie de l’esprit. C’est l’identification avec le corps physique et l’ensemble des mécanismes mentaux qui travaillent pour sa survie et son confort.

La spiritualité est métaphysique, et elle nous renvoie donc à une identité indifférenciée, dépourvue de limites physiques. Accepter cet axiome, c’est entrer en contradiction avec la perception de nos cinq sens. Ceci, avec un instinct biologique de survie et de confort vieux de millions d’années. Et programmé dans chacune des cellules qui composent notre corps.

être intérieur

Pourquoi l’égo existe-t-il ?

L’égo est le concept qui marque la frontière entre ce qui nous appartient, ce que nous sommes, ce qui ne nous appartient pas et ce que nous ne sommes pas. Ici notre but ultime est de maintenir en vie, avec le maximum de confort, ce que nous sommes et ce qui nous appartient. Ainsi, nous entrons dans une spirale de lutte pour éviter de perdre ce que nous voulons garder. Et pour éviter ce que nous considérons comme indésirable.

Cette situation est comparable à celle d’être au milieu de la mer sans flotteur. A tout moment nous devons garder la tête hors de l’eau pour respirer. C’est là que le concept d’autodestruction dont vous pouvez vous protéger avec l’amazonite  entre en jeu. Le degré d’identification avec notre égo est proportionnel à notre degré de souffrance.

Dans la vie physique, la douleur n’est pas facultative; la seule chose facultative est le degré d’identification avec le “je”. La douleur serait comme un sapin, et la souffrance comme un sapin de Noël. C’est-à-dire, en substance, la même chose, mais chargée de pendentifs. La seule façon intelligente de sortir de la vie, c’est ce que les taoïstes appellent Wu wei. Les vedantins l’appellent Karma Yoga, les chrétiens l’appellent l’abandon à l’Esprit saint, les kabbalistes l’appellent Jesed.

enseignement spirituel

Les causes de l’égo

Les personnes qui sont en proie à l’égo spirituel sont généralement de belles âmes en quête de spiritualité. Que ce soit à travers une source spirituelle de l’être, un état spirituel, un guide spirituel, un ami spirituel. Ou encore une pratique spirituelle. Elles recherchent aussi un refuge contre leur malaise, dans ce qu’elles croient être le monde de l’esprit.

L’émergence d’un intérêt collectif toujours plus vif et marqué pour les questions liées à la croissance personnelle et à la progression spirituelle : c’est de là que naît l’égo spirituel. Il en est justement ainsi parce que dès que vous commencez par avoir les premières réponses de vos questions, vous tombez dans la facilité.

De même, il y a un moi qui naît en vous, et qui semble montrer désormais que vous êtes plus outillé que les autres. Plus saint, voire illuminé, que ceux qui vous entourent. Vous vous sentez plus accepté, vous aimez avoir un certain type de pouvoir (je peux vous guérir!), de connaissances. Ou un nouveau nom spirituel ; vous sentez que vous pouvez avoir les réponses, vous vous sentez plus utile, cool, sûr, protégé.

Il n’y a rien de mal à cela, mais sachez que c’est encore le jeu de l’égo, qui s’effondrera tôt ou tard. Vous devrez donc faire face à cet aspect spirituel que vous n’avez pas résolu.

sagesse

Les symptômes de l’égo spirituel

L’égo spirituel est un obstacle très facile à rencontrer sur le chemin qui mène à une évolution spirituelle. Il se reconnaît à certains “symptômes” et à certaines perceptions et sensations de notre corps (qui ne ment jamais). Les symptômes qui permettent de reconnaître si nous sommes ou non affectés par ce “syndrome” de plus en plus courant sont :

  • L’auto qualification d “être spirituel” : nous commençons à nous percevoir comme des “personnes spirituelles” ou des âmes spirituelles. Et par conséquent, “plus haut” que la masse des “dormeurs” qui nous entourent. C’est la première étape pour devenir malade de l’égo spirituel.
  • La frontière entre le “nous” et le “eux”: étroitement lié au point précédent. Nous commençons à nous entourer uniquement de personnes que nous considérons comme aussi évoluées que nous. Bécotant toutes les personnes qui, de notre point de vue éclairé, voyagent à des fréquences vers lesquelles nous n’avons pas l’intention de “nous abaisser”.

Le monde nous apparaît comme un lieu hostile. Et les terriens comme une race sanglante et immature, capable seulement d’atrocités et de faiblesses charnelles. Nous aspirons à retourner sur cette planète lointaine d’une galaxie lointaine dont nous venons. Si vous vous êtes reconnu dans un ou plusieurs de ces symptômes, arrêtez-vous un instant et respirez.

sens spirituel

L’égo spirituel, une nouvelle appréhension

L’égo n’a pas besoin d’être détaché, mais compris. C’est comme regarder un film sur un écran géant. Mais à travers le chas d’une aiguille comme seul champ de vision, et des bouchons de cire dans les oreilles.

La vision et l’audition limitées du film, associées aux automatismes mentaux liés à notre survie biologique, font que le film est projeté. Et que celui que nous jouons est comme un œuf sur une châtaigne. Pourtant, les petites parties que nous ne  pouvions voir à travers le chas de l’aiguille faisaient partie du film.

C’est la combinaison d’une vision partielle et des croyances que le film n’est que ce que nous avons vu à travers le chas de l’aiguille qui nous conduit à la mauvaise conclusion. La partie que nous avons vue et entendue faisait partie du film, mais elle ne doit pas être écartée mais plutôt élargie. Ce qui permettra une nouvelle compréhension spirituelle. Il ne s’agit pas de soustraire des choses, mais d’en ajouter.

devenir spirituel

Avoir la lumière intérieure et non l’obscurité

Le Dr Jung a déclaré que les êtres humains ne sont pas éclairés par des rayons de lumière, mais par l’intégration de leur obscurité. Dans cette dichotomie entre la lumière et l’obscurité, nous sommes totalement immergés dans des paires d’opposés. La lumière est considérée comme bonne et l’obscurité comme mauvaise. Ici, nous nous heurtons de front à un paradoxe.

La lumière vaut plus que l’obscurité est aussi vrai que faux. Ce paradoxe peut être clarifié par un positionnement mental concret. La lumière dissout l’obscurité parce que les deux ne peuvent pas coexister. Pourtant, la lumière ne combat pas l’obscurité.

Le paradoxe réside dans le fait que notre positionnement mental ne devrait pas être l’un des éléments acceptables et l’autre rejeté. Il doit être simplement “mis de côté” et permettre que, quoi qu’il arrive, il n’y ait pas de lutte mais un travail.

élever spirituellement

La Fausse spiritualité, ce qu’il faut savoir

La spiritualité est le meilleur antidote pour combattre de nombreux maux de notre temps : le matérialisme, l’égoïsme, le capitalisme inhumain, la destruction de l’environnement. Elle est aussi le meilleur moyen de se connecter à votre essence.

Cependant, cette nouvelle spiritualité qui commence à courir partout comme un feu de forêt est une fausse spiritualité. En effet, ce nouveau mouvement que tout le monde veut rejoindre n’est pas une véritable spiritualité. Mais plutôt une nouvelle forme d’égo et de posture.

chercheur spirituel

Vous utilisez souvent la spiritualité pour définir qui vous êtes

Vous aimez dire que vous êtes spirituel. Et que les autres vous connaissent, vous disent et vous considèrent comme une force spirituelle. En bref, vous aimez que la spiritualité définisse votre identité, et que cette identité soit reconnue. Normal, car l’identité est votre égo, et l’égo fait mal à ne pas être reconnu.

Cependant, la spiritualité conduit à la dissolution de l’égo et de l’identité. Par conséquent, une personne spirituelle ne se soucie pas de se définir comme telle, ou que les autres pensent qu’elle est ou n’est pas spirituelle. C’est comme ça, un point c’est tout.

De ce fait, si c’est votre cas, vous n’êtes pas spirituel, vous avez un égo basé sur une haute spiritualité. Mais, au final, un égo ; tout aussi merdique et nuisible (ou merveilleux) que celui de n’importe qui d’autre.

quête de spiritualité

Le fait d’être spirituel vous fait sentir supérieur aux autres

Le fait de se considérer comme spirituel vous fait vous sentir bien dans votre peau, ce qui est formidable. Malheureusement, dans votre euphorie et votre satisfaction, vous vous sentez également supérieur à ceux qui ne sont pas spirituels. C’est-à-dire les “pauvres” matérialistes, peu évolués, ou qui dorment encore dans la matrice perverse dont vous avez pu sortir.

La spiritualité ne comprend pas les hiérarchies, car, en réalité, nous sommes tous un, une seule unité. Nous sommes donc devant un autre symptôme de fausse spiritualité. En réalité, votre fausse spiritualité vous fait vous sentir supérieur.

lâcher-prise

Vous poussez votre sélectivité

Vous utilisez votre fausse spiritualité pour sélectionner et même rejeter ou rabaisser les autres. En étant très spirituel, vous évitez de rencontrer des gens qui ne sont pas à votre niveau. Pour cette raison, vous essayez d’être avec des personnes ou des groupes spirituels. Et vous rejetez les personnes qui ne partagent pas vos idées spirituelles “évoluées”, même au point de les rabaisser.

Cependant, la spiritualité est synonyme d’inclusion, d’acceptation, de tolérance et de fusion avec les autres et avec l’ensemble. Vous utilisez donc la spiritualité comme prétexte pour créer le contraire, un égo exclusif, intolérant et rejetant.

formes de spiritualité

Vous recherchez de la reconnaissance

Vous pratiquez le yoga, la méditation, le chi kung ou d’autres disciplines “spirituelles”. Et vous êtes prêt à le mettre en ligne sur des réseaux sociaux. Dès que vous le pouvez, vous mettez une photo dans la nature en faisant le pin. Ou vous faites un selfie en position de lotus avec un paysage en arrière-plan.

 Cela vous fait du bien et vous êtes fier. A tel point que vous aimez le télécharger sur Instagram ou sur votre profil Facebook.

Pourquoi ? Parce que vous avez un besoin de spiritualité de la part d’une reconnaissance et d’une approbation externe. Et parce que vous voulez que les autres sachent que vous êtes spirituel, ce qui est très cool. Cela renforce votre identité, et construit un égo basé sur la spiritualité et la posture. Mais bien sûr, cela vous éloigne de la vraie spiritualité, qui est indifférente à tout ce qui précède.

Développement spirituel

Vous avez des idéaux fixes

Vous êtes végétalien, féministe, animaliste mais vous vous mettez en colère contre et accusez ceux qui ne le sont pas. Il est évident que si vous étiez spirituel, vous aimeriez la planète et les autres comme si vous étiez vous-même. Et cela, indépendamment de votre âge, de votre religion ou de votre orientation sexuelle. Raison pour laquelle vous n’aimeriez pas la discrimination, ni tout ce qui porte atteinte à l’environnement.

Ce qui vous amène à être : 

animalier : vous êtes contre la corrida, vous aimez les protecteurs de chiens, vous êtes contre la chasse ;

végétalien : pour déboiser moins, et parce qu’il n’est pas nécessaire de tuer des animaux pour manger ;

féministe, favorable aux LGTBI : parce qu’une femme, ou un homosexuel, a les mêmes droits qu’un homme, ou qu’une personne hétérosexuelle.

Tout cela est fantastique mais, en même temps, vous vous mettez aussi en colère. Vous jugez, vous méprisez, vous rejetez et vous blâmez ceux qui ne sont pas comme vous. Cette fausse spiritualité vous fait croire que vous êtes le seul à avoir raison. Les conséquences d’avoir un grand égo, avec de nombreuses carences et des traumatismes non surmontés.

éveil

Vous vous trompez sur la spiritualité

En vous basant sur votre fausse spiritualité, vous aspirez à être 100% lumière, équilibre, calme, harmonie. Puisque vous voulez vous identifier à 100% à la spiritualité, vous voulez toujours rayonner de lumière, de bonté. Ce n’est pas sain, c’est plutôt maladif et effrayant.

À moins d’être un maître ascensionné, sans égo, nous avons tous un côté sombre, que nous devons reconnaître, intégrer et manifester de la manière la plus constructive possible. Laissez votre obscurité cachée dans un coin de votre psyché fracture la personnalité. Ainsi, elle rend cette ombre dormante, attendant d’émerger de manière incontrôlée quand vous vous y attendez le moins.

Les personnes qui répriment leur côté violent en public sont souvent agressives dans leur intimité avec leur partenaire ou leurs enfants. Elles peuvent même devenir des tueurs en série. Celles qui répriment leur sexualité finissent par devenir perverses, ou pire encore. Il est plus sain et plus constructif de crier de temps en temps, de pratiquer les arts martiaux ou d’être un pervers d’un commun accord avec son partenaire.

Un conseil : ne faites pas confiance aux personnes qui veulent se montrer éclairées et de “bonne humeur” permanente. Elles sont les plus dangereuses. Leur fausse spiritualité ne veut projeter que de la lumière. Cette fausse spiritualité vous donne envie de ne projeter que lumière, bonté, harmonie, équilibre à votre tour. Vous feriez mieux de courir !

éveil spirituel

Vous collectionnez les ateliers spirituels

De façon compulsive vous vous inscrivez à d’innombrables activités et formations spirituelles. Vous pouvez vous inscrire à des ateliers de méditation, des séances de guérison à distance, des monographies de PNL. Ainsi qu’à des démonstrations de constellations familiales, des cours de Reiki ou autres.

Vous le faites pour deux raisons principales, bien qu’il puisse y en avoir d’autres. La première, parce que vous voulez être reconnu comme une personne spirituelle et renforcer votre fausse spiritualité. La seconde, parce que vous êtes plein de lacunes, de traumatismes et de besoins personnels que vous voulez à tout prix résoudre ou améliorer.

Tout cela est très bien, il n’y a rien à dire. Mais cela n’implique pas d’avoir un bien spirituel, mais plutôt la nécessité de renforcer votre identité ou de réparer votre égo brisé. Vous participez de manière compulsive à des activités spirituelles. Si vous participez de manière compulsive à des activités de type spirituel, vous êtes un crack !

guérison spirituelle

Vous essayez trop d’influencer les autres

Vous voulez faire de la thérapie spirituelle sur d’autres personnes, mais vous avez plus d’égo et de défauts que vos interlocuteurs. En participant à des ateliers et des formations spirituelles qui vous permettent de vous améliorer, vous avez probablement développé le désir d’aider les autres. Cela vous aura motivé à devenir instructeur de yoga, coach, guérisseur quantique, professeur de méditation, maître de Reiki.

Malheureusement, même en remplissant les points ci-dessus, il est très possible que vous ne soyez pas encore prêt pour cela. Pourquoi ? Parce que vous serez probablement plus déséquilibré, blessé et brisé que vos propres patients. Et puis, au lieu d’aider, vous déséquilibrerez et projetterez vos propres problèmes sur les autres. Naturellement, avant d’aider quelqu’un, il faut être à moitié bien. Par conséquent, soyez honnête et attendez un peu pour guérir vos blessures.

évoluer spirituellement

Vous devenez un faux gourou

Votre fausse spiritualité fait de vous un faux gourou. Après avoir passé en revue les points précédents, surtout le dernier, vous finissez par devenir un faux gourou. Les faux gourous sont assez dangereux, de même que les mauvais thérapeutes et conseillers.

Sur le plan personnel, il est très difficile d’établir une relation saine avec eux, que ce soit en tant qu’amis, amants ou partenaires. Il est évident que leurs défauts personnels les amènent à avoir des attitudes très difficiles à gérer. Par exemple :

  • ils se fâchent et s’offensent très facilement. Car ils ont de nombreuses carences, des traumatismes ou des conflits internes non résolus. Il faut donc y aller avec des pieds en plomb, même si les rencontres avec eux sont fréquentes ;
  • ils aiment que vous vous ouvriez et leur montriez vos faiblesses, mais ils ont beaucoup de mal à s’ouvrir et à vous montrer les leurs. La raison en est qu’ils savent peu de choses sur eux-mêmes, ou qu’ils ont peur de se montrer vulnérables ;
  • ils adorent analyser vos problèmes et vos défauts, mais si vous faites de même, ils se bloquent et se ferment. Si vous insistez, ils deviennent agressifs et il est impossible d’en parler. Leurs multiples traumatismes ou défauts personnels sont trop douloureux pour que vous puissiez les creuser et les découvrir ;
  • ces personnes aiment donner des conseils ou des leçons de morale et de spiritualité. Mais cela les dérange que quelqu’un leur fasse la leçon, parce qu’ils pensent être en possession de la vérité.
  • rarement ils admettent avoir des défauts. Mais ils ne vous en diront guère un, et n’accepteront jamais d’approfondir ou d’écouter vos conseils pour s’améliorer. Ils contre-attaquent généralement en recherchant vos défauts et en vous disant que c’est vous qui avez un problème.

Vous n’aimez pas la vérité ici présente

Ce que vous lisez dans cet article vous dérange et beaucoup. Si votre spiritualité est fausse, vous serez très contrarié par ce que vous venez de lire dans cet article. Votre fausse spiritualité vous mettra en colère.

Vous devez être furieux ! Logiquement. Nous dérangeons votre égo, et il se sentira attaqué, donc il voudra nous attaquer en retour. Nous exposons votre complexe de supériorité, et l’utilisation que vous faites de la spiritualité pour rejeter les autres.

Au contraire, avec une saine spiritualité, votre égo serait dilué, et vous ne vous sentiriez pas attaqué. Vous prenez tout ce que vous avez lu avec humour, et vous riez même un peu de vous-même. Et, bien sûr, vous reconnaissez volontiers vos défauts, y compris bon nombre des choses que nous avons écrites. En fait, dans ce monde matérialiste, peu de gens sont vraiment spirituels.

A moins que vous ne soyez le nouveau Bouddha, nous avons tous un égo et nous aimons tous faire des postures (même un tout petit peu). Le reconnaître et le prendre avec un peu d’humour sont les meilleurs symptômes d’être sur le chemin de la vraie spiritualité.

Dieu est dans les détails !

Non, vous n’êtes pas un guide spirituel. Encore moins un maître du Reiki. Vous n’êtes pas non plus un canalisateur. Souvenez-vous : plus vous vous videz, plus vous permettez à Dieu de se montrer à travers vous. Mais vous, ou plutôt votre ego, n’est rien.

Il est utile de comprendre que notre vision de Dieu en tant que vieil homme barbu vivant sur un nuage haut dans le ciel n’est pas seulement fausse. Elle est aussi extrêmement trompeuse.

Dieu, le divin, est parmi les choses les plus basses, parmi les fleurs et les pierres. A travers les anciens contes de fées, Dieu apparaît souvent : il peut être le mendiant, le gobelin, le nain des forêts. Dans les films pour enfants modernes, il est souvent la “dame aux pigeons”.

Augmentez votre énergie spirituelle en toute sainteté

Les problèmes de la vie et la sensation que l’on appartient à une vie spirituelle amènent les gens à chercher Dieu. Dès les premières réponses, l’on peut vite se laisser emporter par l’égo spirituel. Pour les âmes suffisamment averties après lecture de cet article, elles doivent savoir que Dieu est dans les choses que l’égo spirituel nous fait ignorer.

ouverture spirituelle

INSCRIVEZ-VOUS

En échange recevez un article gratuitement. En vous inscrivant vous allez obtenir un code promo utile pour recevoir votre article gratuit.

Merci pour votre inscription.